Présentation de Viatte orthopédie SA

DSC 9950

De la cordonnerie à la botterie-orthopédique

Après un apprentissage chez « tape-semelles » aux Pommerats, Germain Viatte ouvre une cordonnerie au Noirmont pendant la seconde guerre mondiale.

En 1946, il s’installe à Tramelan, village en plein essor. Rapidement, il se rend compte que le métier n’a d’avenir qu’en se formant en orthopédie. En 1968, il est le premier jurassien bernois de l’époque à obtenir une Maîtrise fédérale de bottier-orthopédiste. Dans la volée, trois vaudois l’accompagnent.

En 1969, son fils Pascal le rejoint dans l’entreprise familiale. En 1976, la famille Viatte déménage à Delémont et c’est là que Pascal reprend l’entreprise à son compte, en 1982.

L’âge de la retraite approchant et afin de faciliter la transmission de leur entreprise, Pascal Viatte et son épouse Marinette créent en 2015 la Société Anonyme Viatte Orthopédie SA.

Transmission de Viatte orthopédie SA

En septembre 2019, Mathias Bonert, maître bottier-orthopédiste et son épouse Sarah Charton, secrétaire-comptable, commencent à travailler chez Viatte orthopédie SA afin de préparer la reprise de l’entreprise. Le couple helvético-allemand reprend la direction de l’entreprise Viatte orthopédie SA en janvier 2020.

Mathias Bonert a suivi sa formation jusqu’à l’obtention de la Maîtrise fédérale en Allemagne, avant de travailler pendant un peu plus de 7 ans en Suisse romande. Parfaitement bilingue et fort de ses riches expériences professionnelles, notamment en collaboration avec le CHUV, les HUG et le service de diabétologie de l’HIB à Payerne, il s’investit avec enthousiasme dans la modernisation de Viatte orthopédie SA.


Il décide de restructurer l’entreprise et de se concentrer sur l’orthopédie. D’une part, il met un terme à la vente de chaussures standard du commerce et aux travaux de cordonnerie sur ces mêmes chaussures. D’autre part, il profite de l’espace conséquent des locaux de son entreprise pour consacrer une pièce à un atelier de couture. Ainsi, il peut réaliser lui-même les tiges – partie du dessus de la chaussure – des chaussures orthopédiques sur mesure. Cette partie créative du métier lui apporte une grande satisfaction.

D’autres projets sont en cours mais…. chuuuut…. on ne vous dira rien tant que ça ne sera pas prêt !

 

DSC 8585  DSC 9912  DSC 9934 

DSC 8590